Exposition personnelle

 

« Les oiseaux ont le sentiment d’économie » Installation, son, vidéo et photographies.

 

Il s’agit d’une installation composée d’une bande son enregistrée et travaillée en 5.1, d’une photographie retro-projetée et d’une vidéo (avec son au casque et image en noir et blanc).

Dans ce travail, fruit d’une expérience vécue, elle aborde la question de la particularité du langage par un va-et-vient entre sa langue maternelle qui est l’alsacien et la pratique du français de son père.

Il s’agit d’une rencontre, d’un échange entre deux générations intimement lié à l’univers de la nature avec la récolte des pommes qui implique un tri pour leur conservation. Elle met en place une scène dans laquelle elle soulève les questions sur le savoir transmis, de la pérennité des choses, mais aussi de leur qualité et de leur apparence. L’artiste souligne par là que l'esprit de l'être humain est rempli d'idées vraies et fausses, mélangées, alors comment les trier ? Elle propose de se référer à la méthode du « panier à pommes » de Descartes qui consiste à examiner une à une chacune de ces opinions de manière critique.

Lalou Schoeffter